Programmation

Retrouvez ces artistes le 14 août

Mes souliers sont rouges

Voilà 25 ans qu’ils subliment toute la musicalité, l’émotion et la vitalité des répertoires de leurs ancêtres québécois et cajuns, des cousins irlandais et aujourd’hui de leurs grands-parents normands. Premier groupe « trad » consacré au Printemps de Bourges en 1993, Mes Souliers Sont Rouges a donné plus d’un millier de concerts dans le monde (Angleterre, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, jusqu’aux U.S.A, Australie… mais aussi l’Olympia à Paris). Véritable phénomène populaire il détient le record d’entrées au Zénith de Caen en 2011 avec plus de 7000 fidèles rassemblés et celui des ventes en « indé » : avec plus 250 000 disques en 6 albums.
Un an après s’être relancé sur scène avec des nouvelles pointures et avec des nouveaux titres, le groupe folk le plus alternatif sort son 7e album au Printemps 2019 : « Ce qui nous lie » : un manifeste pour les musiques populaires de tradition orale dont il vient d’extraire des pépites nichées au cœur des campagnes normandes et un trésor enfoui au fin fond du Michigan ! Produit avec les participations récoltées en quelques semaines Mes Souliers Sont Rouges recueille une nouvelle fois les suffrages du public.

Bruderschaft

Basé entre Nantes et Angers, Bruderschaft est un groupe plein d’énergie. Ils aiment nous faire taper du pied dans la région avec un riche style musical electique sur la scène électronique grâce à la diversité de leurs artistes.

Faut qu’ça guinche

Faut qu’ça guinche est un groupe de chanson française « festive »: une énergie débordante sur scène, des textes travaillés tantôt militants, tantôt plus intimes, des influences rock et tsigane tout cela joué avec des instruments accoustique (violon, accordéon). En quelques mots, une musique populaire qui dépote!
Avec près de 10 ans de carrière, plus de 600 concerts, 10 000 albums vendus, un « prix SACEM », le groupe faut qu’ça guinche plaide toujours pour une chanson vivante au plus proche du public. Leurs concerts sont des spectacles qui offrent généreusement à voir et à entendre, à réfléchir et à rire, et donnent rapidement envie de se rapprocher et de danser jusqu’au bout de la nuit !

Percubatuque Samba

Cela surprend au départ, puis progressivement ça entraîne, et finalement, ça enchante…
Créée depuis une dizaine d’années par un groupe de copains de Riaillé, Percubatuque anime les festivals et carnavals en défilant au rythme endiablé d’un samba qui vous décolle les oreilles, une musique colorée, celle du carnaval de Rio de Janeiro.
Formée d’un ensemble d’instruments percussifs, tamborims, chocalhos, caixas et surdos résonnent pour la plus grande joie du public… et des musiciens.